[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Description du fruit de Physalis bio antioxydant naturel puissant

Le physalis est un fruit largement consommé, surtout frais et en confitures. Il ressemble à une petite cerise jaune-orangée, que l’on retire à maturité d’un calice fermé, membraneuse et verte virant au brun et à un aspect de papier lorsque le fruit arrive à maturité.

Note : Le fruit est comestible et apprécié à maturité, mais les autres parties de cette plantes, ainsi que les fruits immatures sont toxiques, comme chez la plupart des plantes de la famille des Solanacées.

Physalis coqueret du Pérou, groseille du Cap

Physalis coqueret du Pérou, groseille du Cap

Généralités

Le cocqueret du Pérou est une plante herbacée peu décorative, contrairement à une autre espèce bien connue, l’alkékenge, Physalis alkekengi. C’est une plante que l’on peut cultiver pour ses fruits intéressants en zone 9b sans protection. Avec une protection de la souche, sa rusticité reste à tester.

Culture

On trouve le fruit du coqueret du Pérou surtout vendu en tant que fruit exotique, même si sa culture est tout-à-fait possible dans une large gamme de climats, même cultivé en annuelle comme un plant de tomate.
Le coqueret du Pérou préfère un sol bien drainant.
Floraison et pollinisation

Les fleurs de coqueret du Pérou sont jaunes, et mesurent environ 2 cm de diamètre. Ces fleurs possèdent des tâches marron-pourpre sur la face intérieur des pétales.

Multiplication

Même si, comme beaucoup de Solanaceae, le coqueret du Pérou se prête parfaitement au bouturage, on préfère généralement le semer.
Un simple coqueret contient comme une tomate beaucoup de petites graines . Pour séparer les graines de la chair, une méthode est de laisser tremper le tout pendant quelques jours dans un verre. Les graines se séparent beaucoup plus facilement ainsi.

Ennemis

Sensible aux aleurodes.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*